• vynsemilie

Pleine conscience, vous avez dit pleine conscience ?




La méditation en pleine conscience, ça vous intéresse, ça vous interroge, ou ça vous insupporte ?

Quelques mots sur le sujet.







La méditation dite “en pleine conscience” peut se définir comme un entraînement mental qui consiste notamment à :

- apprendre à mieux connaître le fonctionnement de son esprit ;

- l’exercer à être plus à l’écoute, plus conscient des stimuli réels qui émergent dans l’instant présent, par exemple les sons, les sensations, la respiration (par opposition à être emporté sans interruption dans le flot des pensées) ;

- lui apprendre à être plus pénétrant, plus lucide, plus clair, en développant une posture mentale plus objective, moins teintée de jugement et de sentiments.

Le nom “pleine conscience”, ou parfois “pleine présence”, lui est donné assez clairement en référence à tous ces aspects, mais aussi par distinction d’autres types de méditation qui consistent par exemple à fixer son regard sur un objet extérieur, à faire des visualisations mentales ou a répéter des sons.

De la même manière que l'on considère dans le yoga que "plus le corps est faible, plus il gouverne", et que "plus il est fort, plus il se laisse gouverner", un méditant pourrait dire que plus l’esprit est faible, plus il vous gouverne ; plus il est fort, plus il vous laisse le gouverner.

Émilie - mars 2021



Vous pouvez découvrir ou pratiquer la méditation en pleine conscience avec METTA, tous les jeudis matins. Cette séance de 45 minutes s’adresse à toute personne souhaitant développer ces capacités, ainsi qu’à celles et ceux qui, ayant suivi une formation MBSR, sont désireux(ses) de maintenir un entraînement régulier sur le long terme.

33 vues0 commentaire