Pourquoi chez METTA on ne promeut pas le "good vibes only"






Qu’est-ce que la positivité toxique ?


Promotion de la positivité à outrance qui invisibilise les émotions négatives pour se concentrer uniquement sur ce qui va bien.


« Tout arrive pour une raison » « good vibes only » « penses positif » « vois le bon côté des choses» « quand la vie te jette des citrons fais-en de la limonade » ou encore « le bonheur est un choix ».


Ne vaut-il mieux pas voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide ? Où est le problème me direz-vous ?


Évidemment nous avons la plupart du temps raison de voir les choses du bon côté mais attention à ne pas en faire une obligation.


En faisant cette injonction à la positivité, nous venons invisibiliser ce que l’autre ressent, le délégitimer. Faire croire également qu’il y a des émotions dites “négatives” qui n’auraient pas le droit de vivre librement comme la peur, la tristesse ou la colère par exemple.

Gardons en tête que ces émotions sont aussi bien souvent des guides. En les ignorant nous bloquons des chances de comprendre ou des informations qui pourraient nous aider à avancer et à mieux nous connaître.


La lumière n’existerait pas sans la présence de l’ombre. Durant notre vie humaine nous allons expérimenter des moments lumineux et d’autres moins. Jung dit : « comment puis-je être réel si je ne projette pas d’ombre ? je dois avoir une part obscure pour être entier ». Respectons cette part d'obscurité. Asseyons-nous avec elle. Laissons la vivre aussi. Elle a toute sa place.


Quand un(e) ami(e) vient se confier à vous. Posez-vous la question: Qu’attends-t-il/elle de moi? Parfois juste de s’asseoir avec lui/elle. L’ aider à se laisser traverser par ses émotions, à se vider, et simplement l’écouter avec présence et bienveillance. Et pourquoi pas, si vous sentez que c’est la chose appropriée à faire, lui demander: “est-ce que je peux faire quelque chose pour toi? Est-ce que je peux te proposer mon aide? Qu’attends-tu de moi? ” .


Évidemment chaque situation est aussi unique que ses protagonistes et on a parfois tous besoin coup de pied aux fesses ou d'être un peu secoué mais force est de constater que l’on regrette rarement de prendre du recul afin d’évaluer une situation plutôt que de lancer des “aller, ça va aller!” trop rapidement qui peuvent blesser.


Pour conclure, la prochaine fois que vous vous sentez mal et hésitez à venir au cours de yoga, n’hésitez pas. Venez! Good vibes, bad vibes, dark vibes, tout est le bienvenu et a le droit d’exister chez METTA.



54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout